Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous présenter les jeux Cartaventura ! J’ai eu la chance de pouvoir tester les aventures Lhassa et Vinland. Sortie en juillet 2021, il s’agit d’une collection de jeux narratifs et immersifs, créée par l’éditeur français BLAM !

Le but est le suivant : apprendre l’histoire en vivant une aventure ludique et collaborative.

Globe Tibet

L’aventure Lhassa nous invite à suivre les traces de l’exploratrice Alexandra David Neel au coeur du Tibet.

Tandis que Vinland se déroule dans le Grand Nord, auprès des vikings. Nous incarnons Érik le Rouge, qui doit laver l’honneur de sa famille.

Livrets historiques

Chaque aventure s’accompagne d’un petit livret informatif sur le personnage ainsi que le contexte dans lequel il évolue. Un livret que j’ai trouvé très instructif. Il est court, le vocabulaire employé n’est pas trop complexe et il nous permet d’en savoir un peu plus sur le personnage principal de notre scénario. Vous pouvez le lire avant de débuter la partie, mais aussi en fin de jeu.

C’est un jeu éducatif qui permet aux élèves de se plonger dans l’Histoire. Comment dans Time Stories, les jeux Cartaventura nous invitent à incarner des personnages historiques et prendre nos propres décisions.

Cartaventura, pour quelles classes ?

Les jeux Cartaventura sont selon moi vraiment très intéressants à utiliser avec des collégiens dans le cadre d’une séquence de Français ou d’un chapitre d’Histoire. Les jeux peuvent même donner lieu à la réalisation de projets interdisciplinaires. Chaque aventure vous permet d’aborder une thématique du programme différente.

Avec Vinland, vous pouvez étudier la mythologie et les peuples Nordique avec les élèves de 6e.

Cartes jeu Vinland

Avec Lhassa, vous pouvez travailler en 5e sur la thématique « Regarder le monde, inventer de nouveau monde » et ainsi aborder les explorateurs. Le scénario du jeu se situant durant la Première Guerre mondiale, vous pouvez également l’utiliser avec les classes de 3e. Personnellement, j’ai apprécié le fait de découvrir une exploratrice ! Souvent, nous entendons parler de Christophe Colomb ou bien de Magellan, mais avez-vous déjà entendu le nom d’Alexandra David Neel ? Pour ma part, jamais…

Exemple carte Lhassa

Cartes jeu Lhassa

Fonctionnement des jeux Cartaventura

⏳ | Durée d’une partie

Une partie dure maximum une heure. Le temps de jeu varie selon le nombre de joueurs : les discussions autour des décisions à prendre peuvent être plus ou moins longues, mais aussi, selon les choix effectués. Attention, en fonction des actions que vous décidez d’entreprendre, vous pouvez vous retrouver à mourir assez rapidement. Il est donc possible d’utiliser le jeu sur une séance en classe. Je vous recommande tout de même d’avoir une séance d’1h30 : le temps de s’installer en classe, de canaliser les élèves, de former les îlots et d’expliquer le principe du jeu.

📖 | Les règles du jeu Cartaventura

Règles jeu

Très gros point positif, les règles du jeu ! Elles tiennent sur une seule carte. Le jeu est très intuitif et imagé, il n’y a pas besoin de passer des heures à regarder des vidéos sur Youtube ou bien à décortiquer un livret de règles. Il y a simplement 4 symboles à retenir. Les cartes sont numérotées dans l’ordre et toutes les instructions sont écrites directement dessus. Vous n’avez qu’à vous laisser guider au fil de votre aventure. Le jeu peut donc être facilement mis en place en salle de classe même avec des élèves en difficultés.

🔄 | Déroulé d’une partie

Une aventure peut se jouer individuellement, mais on perd un grand aspect du jeu : le collaboratif. On peut aussi bien jouer une partie en binôme qu’en îlot. Les joueurs sont invités à piocher différentes cartes du paquet, celles avec le symbole éclair doivent être lues et résolues immédiatement.

Carte éclair

Au fil des décisions prises par l’équipe, un scénario va se dessiner et ainsi décider de son destin. Il est possible de rejouer le même jeu Cartaventura afin de révéler tous les secrets du jeu. Les élèves devront utiliser les connaissances acquises lors de la première partie.

Exploiter les jeux Cartaventura en classe

🏆 | Compétences travaillées

Le travail d’équipe

Avec les jeux collaboratifs, les élèves sont obligés d’être solidaires, de s’organiser mais aussi de communiquer. Pour aller au bout d’un scénario, il va falloir avancer dans la même direction. Plus il y aura de tensions et de divisions au sein du groupe, plus les risques de mourir rapidement seront augmentés… Il est possible de désigner un chef d’équipe : un élève qui sera chargé de prendre la décision finale en cas de désaccord au sein du groupe.

L’argumentation

Les scénarios sont riches et des choix moraux vont devoir être pris. Il n’y a jamais de bonne ou de mauvaise décision. Simplement, chaque action a des conséquences… Les joueurs vont devoir faire preuve d’une bonne argumentation afin de convaincre les autres élèves du groupe de les suivre dans leurs actions.

Les connaissances de cours

Les scénarios se basent sur des faits historiques. En maîtrisant leurs connaissances de cours, les joueurs pourront ainsi prendre des décisions beaucoup plus judicieuses. Avec Cartaventura, les élèves peuvent utiliser de manière concrètes leurs connaissances en cours d’Histoire et de Français.

💡 | Activités possibles

Cartes rôles

Pour plonger les élèves dans l’univers du jeu, il est possible d’enrichir la partie avec des cartes rôles adaptées au pack sélectionné. Par exemple, pour Lhassa, donner un nom d’explorateur à chaque membre du groupe avec une capacité spécifique comme celle de chef d’expédition. On peut également mettre une BO en fond sonore et projeter une image au tableau pour rendre l’expérience encore plus immersive.

Travail autour du personnage principal

En fin de partie, il est possible de demander aux élèves de réaliser une affiche, une planche de BD ou encore, un exposé sur le personnage principal du jeu ! Pour réaliser ce travail ils pourront s’aider du livret historique fourni dans la boîte.

Création d’un jeu de classe

Et pourquoi pas créer votre propre jeu ? Il peut s’agir d’un joli projet transversal à l’année avec au minimum les matières suivantes : français, histoire-géographie et arts plastiques.

En début d’année scolaire, il faudrait choisir un personnage sur lequel travailler. Le / la professeur.e d’Histoire-géographie s’occupera du contexte historique, le / la professeur.e de français de l’écriture du scénario et le / la professeur.e d’Arts Plastiques, de la création des cartes. On peut aussi impliquer le / la professeur.e documentaliste, pour la partie recherches. Selon le personnage étudié, on peut également impliquer d’autres matières. En fin d’année, les élèves pourront ainsi jouer avec les cartes qu’ils auront réalisées.

Les plus et les moins des jeux Cartaventura

On commence par les bonnes ou les mauvaises nouvelles ? Je vous propose de débuter par les quelques petits points négatifs de mon expérience de jeu et donc de terminer par les très nombreux points positifs. Personnellement fan des Escape Game et autres jeux immersifs, j’ai beaucoup aimé Cartaventura. Dès la lecture du livret historique, j’ai tout de suite visualisé plusieurs manières de l’utiliser en salle de classe.

↘️ | Les moins

Beaucoup de lecture : sur chaque carte, il y a beaucoup de texte à lire. Un groupe d’élèves avec un niveau un peu faible en lecture risque de vite décrocher. J’ai testé ce jeu avec mon conjoint qui n’est pas un fan de lecture et il a rapidement abandonné… Il faudra donc faire bien attention à avoir dans chaque équipe au moins un bon lecteur.

Peu d’actions : le jeu se compose uniquement de discussions entre les joueurs : quel personnage rencontrer ? quelle décision prendre ? Le jeu est assez répétitif au niveau des actions à effectuer.

↗️ | Les plus

Jeu simple à transporter et à ranger : la boîte du jeu est petite et se compose uniquement de cartes. Le jeu se transporte donc très facilement dans le sac et ne prend pas de place dans la salle de classe. Il peut facilement s’utiliser en cours car il n’y a pas de plateau de jeu. Il suffit de placer les cartes demandées sur la table. Les cartes sont toutes numérotées. Pour ranger le jeu, il suffit de les remettre dans l’ordre avec le numéro côté couleur.

Peu coûteux : le jeu coûte seulement 11,99€. On peut donc facilement équiper sa classe d’un ou deux exemplaires.

Règles de jeu très simples : comme je l’ai déjà dit précédemment, les règles du jeu tiennent sur une seule carte et sont très intuitives, puisqu’il suffit de se laisser guider au fur et à mesure de son avancée dans le scénario.

Le graphisme : le visuel des cartes est très joli, il nous plonge dans l’univers du jeu.

La qualité des textes : les textes sont rédigés avec soin et fourmillent de détails et d’informations historiques ! Il y a un énorme travail sur les différents scénarios.

Collaboratif et immersif : le jeu nous plonge dans une époque historique et permet aux élèves d’effectuer une activité collaborative. Vous allez ainsi pouvoir développer l’esprit d’équipe, compétence qui sera utile pour d’autres activités de classe.

–  Apprendre en s’amusant : avec les cartes Cartaventura, les élèves peuvent mettre en application leurs connaissances de cours de manière ludique.

Avant de se quitter…

Si les jeux Cartaventura vous intéressent, vous pouvez les retrouver en vente dans toutes les boutiques de jeux spécialisées, mais aussi chez Cultura, la Fnac ou bien encore sur Amazon. Pour avoir plus d’informations sur les jeux, je vous invite à vous rendre juste ici.

Le troisième titre Cartaventura, sortira en novembre 2021 ! Baptisé Oklahoma, il permet de partir à la découverte du Far West à l’aube de la guerre de Sécession. Je suis personnellement impatiente de pouvoir le tester !

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez pensé du jeu Cartaventura, si vous avez eu l’occasion d’y jouer ou de l’utiliser en classe ! 🙂

#bbk1164

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *